• Yvonne Poncet-Bonissol

    Personnalités

    Yvonne Poncet-Bonissol : « Le seul devoir d’une mère, c’est d’être heureuse »

     

    Yvonne Poncet-Bonissol

    Yvonne Poncet-Bonissol

    Psychologue clinicienne, psychanalyste réputée, auteur d’essais sur le harcèlement moral dans la famille, la perversion narcissique, les emprises et les addictions, Présidente de l’Association de défense contre le harcèlement moral, Yvonne Poncet-Bonissol est connue du grand public pour ses interventions en qualité d’experte psychologue dans l’émission télévisée « Toute une histoire ». Durant dix ans, elle a fait connaître au public français les rouages de la maltraitance psychologique, de la perversion, de la manipulation, la notion de projection, les mécanismes de défense que les pervers mettent en place pour se protéger. S’inscrivant dans la lignée de Françoise Dolto, qui avait vulgarisé la pédopsychiatrie au meilleur sens du terme, Yvonne Poncet-Bonissol a fait en sorte de rendre la psychologie accessible à tous. Elle a mis ses compétentes professionnelles, sa capacité d’écoute et sa rigueur intellectuelle au service de millions de téléspectateurs, secourant des êtres dont l’estime de soi avait été fragilisée par des personnalités toxiques, les aidant à s’affranchir de situations douloureuses et destructrices.… Continuer la lecture

  • Philippe Grosos

    Philosophie

    L’artiste et le philosophe

     

    Philippe Grosos

    Philippe Grosos

     

    Connu pour ses travaux sur Péguy, sur la patience, sur l’art et sur la musique, Philippe Grosos est un phénoménologue. Il récuse les étiquettes et n’hésite pas à s’aventurer du côté de l’art qu’il pense en rapport avec l’existence, en s’attachant à approfondir le sens du concept d’esthétique. Il nous livre cette année un essai passionnant « L’artiste et le philosophe » où il s’applique à démontrer que certaines œuvres d’art et certaines œuvres philosophiques tissent de profondes correspondances grâce à une commune intuition de leurs créateurs, comme par exemple Pascal et le peintre de La Tour, Thomas d’Aquin et Fra Angelico, Schelling et Liszt, Diderot et Fragonard. Enfin Philippe Grosos ne résiste pas à la tentation d’analyser les correspondances esthétiques entre le sculpteur Giacometti et le phénoménologue Maldiney, auquel il voue une grande admiration et dont il œuvre à faire connaître et diffuser la pensée depuis plusieurs années.… Continuer la lecture

  • Malo Girod de l’Ain

    Arts

     « Je crois que l’art digital a de beaux jours devant lui. Parce que c’est l’avenir du futur… »

     

    Malo Girod de l'Ain

    Malo Girod de l’Ain

    Malo Girod de l’Ain est plus qu’un entrepreneur passionné, c’est un visionnaire. Ancien centralien,  fondateur de sociétés d’outils logiciels à San Francisco et Sao Paolo, auteur d’un magistral essai « 2010, futur virtuel », il fait partie de ces patrons précurseurs de l’Internet qui ont anticipé l’avenir numérique. Il est l’un des tout premiers en France à s’intéresser à l’art digital (baptisé aussi art numérique, techno-art, computer art etc.). En 2009, Il crée un média sur le Net, Digitalarti Mag, qui devient très vite un magazine de référence, le premier site d’information au monde sur l’art numérique. Quelques mois plus tard, Malo Girod de l’Ain décide d’aller plus loin. Il devient producteur et distributeur de créations numériques principalement pour les entreprises qui ont besoin aujourd’hui d’accompagner leur transition vers le numérique et de proposer de nouvelles expériences à leurs clients.… Continuer la lecture

  • Yves Michaud

    Philosophie

    Le nouvel hédonisme industriel

     

    Yves Michaud

    Yves Michaud

     

     

    Connu pour ses travaux sur l’esthétique, fondateur de l’Université de tous les savoirs, le philosophe Yves Michaud est un détecteur de tendances. Dans son essai « Ibiza mon amour », il se livre à une enquête sociologique sur le tourisme de masse (tourisme représentant la première industrie du monde avec un milliard de déplacements par an) dont la nouvelle tendance est la recherche d’intensité des expériences sensuelles. Prenant l’exemple d’Ibiza, devenue l’île des plaisirs, il explore cet hédonisme industriel contemporain où le plaisir est organisé, produit, mesuré et le « bonheur garanti ». Il met en évidence la relation entre plaisir et addiction, la modification des comportements, et ce besoin moderne pour l’homme de prendre congé de lui-même en s’immergeant en continu dans la fête techno, le multisensoriel, la musique « ambiantale » et l’amnésie du plaisir.

     

    Yves Michaud, vous creusez le sillon d’une réflexion originale sur l’industrialisation du plaisir.Continuer la lecture

  • René Frégni

    Littérature

    « J’ai tellement aimé ma mère que j’aime toutes les femmes »

     

    René Frégni

     

    Dans les livres de Frégni, il y a de la passion, du plaisir, de la folie, du génie, de la rage, de la révolte, de l’amour fou, de la volupté, « du bruit et de la fureur ». C’est tout le sud de Giono qui gronde entre ces lignes, avec la force d’un rugissement, d’un roulement de tambour, d’un bouillonnement. On est éclaboussé de lumière, ébloui par le soleil et par l’ombre, on flirte avec Dieu et le Diable, entre fulgurance et fracas. C’est un cri, c’est un don. C’est flamboyant comme l’été dans les collines à Manosque… C’est Giono au XXIème siècle.

    Lire René Frégni, c’est se régénérer. On entre avec délectation dans son dernier roman « Je me souviens de tous vos rêves » qui fleure bon la Provence flamboyante. On tombe dans sa lumière, enivré par cette nature aimée, cette nature belle comme un fruit, et on en ressort ému, foudroyé, « autrement le même » comme dirait Lacan.… Continuer la lecture

  • Voyage en Orient

    Voyages

    Terrasse Royal Mansour

    Dans cette rubrique « Voyages », comme l’écrivait Nerval dans son « Voyage en Orient », il n’y aura ni reporter, ni touriste. C’est un voyageur qui voyage en sa propre compagnie, ébloui par les beautés de l’Orient. Un voyageur qui va au-devant du printemps, au-devant de l’été, et les lumières, les senteurs de L’Orient viennent à lui. Pour commencer ce voyage en beauté, arrêtons-nous dans l’un des plus beaux fleurons de l’hôtellerie au monde, l’incomparable, l’envoûtant, le magnifique hôtel Royal Mansour à Marrakech.

     

    Bienvenue dans un monde de pure beauté.

    Tout commence par un éblouissement. Une rue belle comme un jardin, flanquée d’oliviers centenaires, au milieu de laquelle coule un ruban de lumière. C’est la rue Abou Abbas El Sebti. Celle qui mène au Royal Mansour. On flotte dans un horizon de clarté, sous une lumière mauve, dans un concentré de paix. Nul bruit, juste le silence. Le silence poétique et mystérieux de l’Orient.… Continuer la lecture

  • Ruta Jusionyte

    Arts

    « La belle et les bêtes »

     

    Ruta Jusionyte

    Sitôt que l’on pose le regard sur les sculptures de Ruta Jusionyte, on éprouve une irrépressible envie de les posséder. On pressent, en une sorte de fulgurance, que l’on ne se lassera jamais d’embrasser l’harmonie de ces formes réconciliées, la beauté de ces créatures tendres et attachantes, l’apaisement qui émane de ces œuvres. Voilà une jeune sculptrice qui s’interroge sur les nouveaux rapports humains par le biais de la métaphore et du symbole. Pour Ruta, la femme reste la femme « dans son corps simple de femme » et l’homme s’habille « des corps divers de la bestialité ». Cela donne des élans, des lapins, des ours et même un Minotaure. Chaque animal symbolisant, bien sûr, une force ou une vertu. Pour explorer ce nouvel ordre amoureux entre l’homme et la femme, cette artiste d’origine lituanienne joue sur les contrastes. Eloignement et rapprochement, lien et distance, mouvement et repos.

    Continuer la lecture
  • Gilbert Romeyer Dherbey

    Philosophie

    « Revivre »

     

    Marcel Proust

    Marcel Proust

    Philosophe, professeur émérite à la Sorbonne, spécialiste de la pensée hellénique, Gilbert Romeyer Dherbey est sans doute, parmi ses commentateurs, l’un de ceux qui a le mieux compris Marcel Proust. Au lieu de le voir uniquement comme l’auteur d’une grande oeuvre littéraire, il le considère avant tout comme un philosophe très sérieux. Au fil des pages de son essai « La pensée de Marcel Proust », Gilbert Romeyer Dherbey nous fait découvrir un Proust inattendu, original, un Proust penseur. Celui qui construit sa « Recherche » comme une véritable leçon d’idéalisme. Pour éclairer cette métaphysique proustienne, Gilbert Romeyer Dherbey explore les plis et les replis du temps et de l’éternité, ceux de la mémoire involontaire, ceux de l’Inconscient et du souvenir.

    Incontestablement, cet essai fera date. A lire à tout prix pour ceux qui s’intéresse de près ou de loin à Marcel Proust.

     

    Les amoureux de Proust savent que Proust est un grand romancier.

    Continuer la lecture
  • Michel Bussi

    Littérature

     « Savoir que mes romans sont lus, c’est ça mon vrai luxe ! »

     

    Michel Bussi

    Michel Bussi est l’un des écrivains préférés des français. Ce romancier qui caracole toujours et encore en tête du box-office des meilleures ventes avec Marc Levy et Guillaume Musso, est un homme d’une simplicité désarmante. Il vous reçoit chez lui, avec un petit café, un grand sourire et son admirable gentillesse. Jamais un mot plus haut que l’autre, jamais une critique envers les autres romanciers, il n’est que patience, écoute et immense bienveillance envers l’humanité toute entière. Lui qui scotche un million de lecteurs à chacun de ses romans, avec ses scénarios haletants, son souffle, sa subtilité et son sens du suspense; lui à qui la vie a servi « le grand jeu » en matière de succès littéraire, lui que le public adule, est tout le contraire d’une star. Il est juste content d’écrire des romans parce qu’adolescent, il adorait en lire !… Continuer la lecture

  • Pierre Carrique

    Philosophie

    « L’aventure onirique philosophique »

     

    Pierre Carrique

     

    Pierre Carrique occupe une place à part dans la philosophie française actuelle. D’abord par la singularité de son objet d’enquête : le rêve, dont il montre magistralement l’importance centrale pour la compréhension des doctrines majeures de la pensée occidentale, de Platon à Heidegger. Mais aussi par sa farouche indépendance à l’égard des institutions et des castes intellectuelles : voilà un philosophe dont le travail, quoique reconnu pour sa qualité scientifique par les meilleurs esprits, n’a jamais servi d’alibi pour une carrière. Fidèle à ce qu’il appelle, dans une référence rimbaldienne, le « sentier de l’honneur », il a toujours fui le détestable esprit des cénacles et des salons où l’on est volontiers reçu dès lors qu’on y apporte le grain d’originalité qui fait si cruellement défaut au vernis des élites. Son seul écart est d’être entré en 2007 au Collège international de philosophie, organisme de recherche transdisciplinaire fondé par Jacques Derrida en 1982.… Continuer la lecture

Back to Top